OLV_3910

Ce week end à la kelt ocean race de Douarnenez, coupe de France 1 4’, je sortais pour la première fois en course mon proto Sonic Qstom V3.

Après les championnats de France longue distance de Crozon en Octobre nous avions décidé avec Mick de réaliser quelques modification pour améliorer les performances de cette première 14’x24’’ creusée sortie de l’atelier.

La planche marchait bien (22ème au scratch et 4ème Master), elle était légère, avait une bonne vitesse mais était un peu trop tendue et difficile à piloter dans les bumps courts et creux.

J’étais convaincu que nous pouvions faire beaucoup mieux !

Voici les modifications opérée :

  • 1/3 arrière de la planche affiné et épaissi
  • Rails arrondis devant les pieds
  • Ajout de 2 trous d’évacuations
  • Ajout d’un relevé devant la partie décaissée pour éviter que l’eau ne coule dans le bac
  • Rocker augmenté et ajout de volume au nose.

Nous avons décidé de ne pas lui mettre de déco, au cas où nous ayons envie de la faire encore évoluer.

Parmi les boards de constructeur à l’esthétique travaillé son côté brut dénotait mais pour moi l’essentiel n’était pas là ! J’avais hâte de voir ce qu’elle donnerait sur l’eau face à une concurrence hyper relevée et sur des planches dernier cri (Ace, NSp, Fanatic bic…). Les conditions n’étaient pas les plus favorables pour moi avec des premières moitiés de courses, Samedi comme dimanche, très plates. Là où cette planche océanique a besoin d’un peu de bumps pour commencer à accélérer.

J’ai comme souvent pris un mauvais départ, mais la bonne surprise a été que sur le plat la planche glissait beaucoup mieux que la V1 & 2 et que le moindre petit clapot était exploitable. Dès que le vent a commencé à rentrer, j’ai senti que j’avais un réel avantage. La planche prenait très bien les bumps, mais surtout les gardait très longtemps. Avec mon petit aileron VMG mako 35, elle était extrêmement maniable, je pouvais surfer sur le côté et le vent de travers de Dimanche était presque un plaisir !! La planche conservait sa vitesse.

La stabilité ma également surpris. Sur un plan d’eau un peu croisé surtout le dimanche et avec les 18km de la veille dans les pattes je m’attendais à galérer un peu mais pas de problème (aucune chute sur les 2 jours). Ce pont creusé est hyper confortable. La planche roule un peu mais sans dommage.

La course s’est bien passé. Je fini 13ème au scratch et 3ème Master. Hyper content de ma planche. J’avais peur qu’elle soit un peu trop typée downwind mais même dans ces conditions très light, elle était performante. Je suis plus que jamais convaincu que pour ces courses LD océaniques, les planches creusées et rondes sont idéales pour ramer en finesse, exploiter chaque mouvement du plan d’eau, en somme aller vite sans forcer.

Le shape est validé, merci à Mick

OLV_3928

Simon Michelin